Gestion des déchets : Lemon Tri pour vous

Pour aider les entreprises à respecter leurs obligations légales, Lemon Tri et sa filiale d’insertion sociale Lemon Aide, récoltent, trient et reconditionnement les déchets pour qu’ils soient réemployés à 100 % grâce à un réseau de partenaires triés sur le volet.


Depuis le décret des 5 flux de juillet 2016, les entreprises ont l’obligation d’organiser la collecte séparée des déchets de papier, métal, plastique, verre et bois si leur volume est supérieur à 1.100 litres / semaine.


Dans le cadre des déchets papiers de bureau, le tri doit être organisé pour toute entreprise privée d’au moins 20 salariés depuis juillet 2018, et ceci concerne également les regroupements d’entreprises en un même lieu, même si elles n’ont pas indépendamment 20 salariés.


Mais ce n’est pas tout, les déchets organiques et les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) relèvent également de la responsabilité de l’entreprise, si elles remplissent certains critères.


=> Voir notre livre Blanc, « Ecoresponsable au travail » pour plus d’information


Une machine qui trie et compacte à la source les bouteilles en plastique

Pour simplifier la gestion des déchets en entreprise et réduire ses impacts, Lemon Tri développe depuis dix ans des machines intelligentes.

Trier les déchets à la source

Multi-récompensée, l’entreprise installe dans les locaux d’entreprises ou des lieux commerciaux, ses machines qui trient et compactent sur place les bouteilles en plastique.
Au fil des années, les fonctions se sont même étoffées : il est désormais possible de récompenser celui qui trie correctement via des programmes sur-mesure (bons d’achat, remises…)


Lemon Tri : maillon central de l’économie circulaire

Depuis 2017, l’ESS s’est lancée dans le multi-flux de déchets et est désormais en capacité de récolter 30 flux de déchets différents : plastiques bien sûr, mais aussi papiers, mégots, canettes, capsules de café, déchets organiques… Pour ce faire, elle dépose en entreprise différents contenants par déchet, qui viendront progressivement remplir des chariots-rolls laissés aussi à disposition.

Une fois ces derniers pleins, ce sont les équipes de Lemon Aide, la filiale d’insertion apprenante de Lemon Tri, qui passent en entreprise pour récolter les déchets et les apporter à l’entrepôt : Pantin pour la région parisienne, Marseille en région PACA.

Là, les bacs de déchets sont vérifiés, pesés, tracés pour une plus grande visibilité des entreprises qui confient leurs déchets, et envoyés ensuite dans des filières de recyclage en circuit court.


=> Voir le reportage photo sur Réponse Conso


Un choix exigeant de partenaires de tri

Pour faire partie du réseau des filières de recyclage de Lemon Tri, il faut avoir une vision responsable et solidaire de la gestion des déchets. Mais il faut aussi être proche physiquement d’un des deux entrepôts « Nous essayons de travailler le plus possible en circuit court, précise Capucine Etchpare, chargée de communication chez Lemon Tri. C’est pourquoi nous ne sommes pas encore présents sur tout le territoire. »
Les partenaires des filières de recyclage doivent par ailleurs garantir une valorisation de la matière à 100 %.

Former, bien trier et limiter ses déchets

Avoir un impact social et environnemental positif dans l’entreprise, c’est aussi former aux bons gestes pour limiter la production même des déchets. N’oublions pas : le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas !
Aussi Lemon Tri a développé des outils de communication pour informer les équipes, mais s’est aussi lancé dans des programmes plus ludiques pour apprendre à réduire ses déchets en s’amusant.

Une bonne façon pour l’entreprise labélisée B-Corp d’adresser le sujet de façon globale.